La comptabilité donneur-receveur dans les dons d'organes

S'inscrire comme donneur d'organes est une décision personnelle pour que les autres aient également la possibilité de retrouver la santé.
Charlotte
Messages : 6
Inscription : ven. juil. 10, 2020 3:42 pm

La comptabilité donneur-receveur dans les dons d'organes

Message par Charlotte »

Image

S'il n’y a pas de compatibilité entre le donneur transplanté et le receveur, c'est à cause du type de HLA. Tout ressemble aux groupes sanguins, cette norme définit les cellules d'un individu.

Sur quelle base est déterminé le typage HLA ?

On a toujours pensé que les donneurs ayant le même groupe sanguin que les receveurs peuvent leurs donner un organe. Cependant, la réalité a une autre perspective.

Tout comme les globules rouges associés à notre groupe sanguin, la majorité des autres cellules ont leur propre « carte d’identité » : on parle du typage HLA.

Ce système HLA (Human Leucocyte Antigène) est déterminé par les antigènes (molécules associées au système de l'immunité) présents à la surface de nos cellules, en particulier les globules blancs. Ces antigènes ont pour mission d'aider le système de l'immunité à distinguer les corps étrangers des corps appartient au corps. Ce système de vérification est appelé complexe majeur d'histocompatibilité (CMH).

Les antigènes des cellules de nos corps sont déterminés par les gènes de notre ADN, simplement comme toutes autres molécules.

La compatibilité de HLA confirme la réussite d'un don d'organe

Chaque cellule qui indique le type HLA d'une personne donnée appartient à cette personne. Inversement, toute cellule avec un HLA différent ou sans HLA sera considérée comme un envahisseur et sera détruite par le système de l'immunité.En ce sens, il est très important dans le processus de transplantation que le type HLA du donneur soit aussi proche que possible du receveur afin de minimiser le risque de rejet.

Plus la classification HLA est proche, plus le succès de la greffe est grand, car parfois la thérapie antirejet ne suffit pas. En général, au moins 6 à 10 antigènes devraient être compatibles et, idéalement, ils devraient être 6/6 ou 10/10. Cependant, on peut essayer de porter avec une compatibilité inférieure (5/6 ou 9/10).

Puisque la définition du typage HLA a une relation aux gènes, dans la même famille, il est plus susceptible de trouver deux personnes compatibles avec HLA. Les deux parents donnent chacun la moitié de leurs gènes HLA à leurs enfants. Par conséquent, parmi les frères et sœurs, si deux enfants reçoivent les mêmes gènes maternels et paternels, ils peuvent être compatibles à 100%. S'ils n'ont que 50% des gènes en commun, ils peuvent également être HLA moitié identique, ou ils peuvent être entièrement incompatibles. Puisque cette compatibilité est très rare entre deux personnes qui n'appartient pas à la même famille (une chance sur 40 000 personnes), le temps d'attente pour une transplantation dure très long. 


 
 
 
 
Répondre