Les conséquences psychologiques de l’avortement

Interruption volontaire de grossesse désigne un avortement déclenché pour des raisons non médicales. L'avortement thérapeutique fait référence à un avortement recommandé lorsque la santé de la mère est en danger.
Lucie
Messages : 16
Inscription : jeu. juil. 02, 2020 4:40 pm

Les conséquences psychologiques de l’avortement

Message par Lucie »

                   Image

Le sentiment de la culpabilité est toujours présent après chaque acte d'avortement. Bien entendu, en raison des caractéristiques et des circonstances de l’individu, il est difficile d'estimer l'impact psychologique de l'avortement. Dans tous les cas, des précoces conclusions et des généralisations sont significatives pour ces sujets.

La santé du corps et de l'esprit est très importante après l'avortement 

Quant au corps, la mission est due à l'obstétricien et au gynécologue, qui accompagnera la femme enceinte dans les démarches formelles et légales conformément à la loi. Le souhait dans ce cas est que le médecin responsable de la chirurgie d'avortement sache choisir les beaux mots, et plus précisément au stade où les deux décisions obtiendront le consentement éclairé et formel de la femme qui décide de se faire avorter, car la loi prévoit un délai de réflexion obligatoire.

Concernant la santé mentale, il faut prendre en considération les aides dont disposent les femmes qui ont pris la décision d'avorter. Le pire, c'est qu'elle va penser de gérer les choses toutes seule. 

La situation idéale est d'avoir une personne qui  sera disponible tout au long du processus de l'avortement pour accompagner la femme et l'aider. Bien sûr, il est préférable que le compagnon soit le père de l'enfant.

La maman est considérée comme la meilleur personne qui peut accompagner et soutenir sa fille, mais à condition que la relation entre la mère et sa fille soit très forte.

L’écoute après l'avortement est un bon soutien 

La situation parfaite est d'avoir un bon ami qui n’a pas de jugement. Ce qui est de nos jours c'est que tout au long du processus d'avortement, de nombreuses associations d'audition et de soutien accompagnent les femmes. 

Ce qu'on peut retenir, c'est que le processus de l'avortement est suivi et encadré par la loi, si les personnels de la santé, comme les gynécologues, les infirmières et les médecins sont compétents et bien formés, l'avortement se passera dans les meilleures conditions. 
 
 
Répondre